mercredi 23 mars 2016

AU CHÂTEAU DE RUTH JUSQU'AU 30 JUIN....


Alors que l'exposition au Domaine du Petit Barbaras touche à sa fin , avec des centaines de visites ( Université du Vin, Clubs de 3° âge, cercle historique, particuliers...) et , contrairement à ce qui avait été annoncé, l'exposition va se diriger maintenant vers Sainte-Cécile les Vignes et le Château de Ruth.
Vincent Moreau , son propriétaire s'est fait une joie de l'accueillir du 11 avril au 30 juin 2016 -

Elle sera visible tous les jours  du lundi au vendredi de 9h00 à 12h et de 13H à 17h30 et bien entendu , toujours gratuite....
Film à voir : ICI



Château de RUTH - Route de Sérignan- 84290 Sainte-Cécile-les-Vignes
04.32.80.97.18  mail :  contact@chateauderuth.com

lundi 14 mars 2016

PORTRAITS DE PAPES....

Nous avons profité de l’édition du livre sur « Les vins des papes d’Avignon » et de l’exposition concernant cette période pour retrouver au maximum les portraits les plus vraisemblables de ceux-ci. 
Cette quête a été couronnée de succès pour au moins 8 pontifes avignonnais sur 9. 

Au XIVe siècle, il faut savoir que dans
toute l’Europe occidentale l’art du portrait en est encore à ses balbutiements. Sauf en Italie où les peintres du quattrocento, outre la perspective, maîtrisent parfaitement cette représentation. À titre d’exemple, le premier portrait européen de profil connu est celui de Jean II le Bon (1319 - 1364), roi de France. Fait pendant sa captivité en Angleterre par un anonyme, il fut anciennement attribué à Girard d'Orléans. Ce tableau (tempera et or sur panneau de chêne) fut peint avant 1350. 



Pour voir le progrès réalisé en un siècle, il faut le comparer aux fresques de la Tour Ferrande à Pernes-les-Fontaines, datées du XIIIe siècle, qui ornent le troisième étage de cette tour, qui fut édifiée sur ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Considérées comme les premières fresques non religieuses en France, elles illustrent l'investiture par le pape Clément IV de Charles Ier, comte de Provence, en tant que roi de Sicile, et les combats qu'il mena en Italie du Sud pour y assurer son trône.

Voici les origines des portraits de papes qui illustrent le livre et l'exposition sur les vins des pontifes d'Avignon.

Clément V


Clément V par Taddeo Gaddi (mort en 1336), fresque du couvent des dominicains de Santa-Maria del Fiore à Florence






Jean XXII


Portrait ancien de Jean XXII qui semble être d’origine germanique (ou polonaise). Il a servi de base à la composition faite au XIXe siècle par Henri Serrur (1794-1865) des faux portraits des papes d’Avignon que l’on peut voir au palais des papes. 





Benoît XII


Sculpture de Benoît XII réalisée par Paolo de Siena (mort en 1341), qui se trouve dans la crypte de Saint-Pierre de Rome








Clément VI


Clément VI, représenté en saint Martial, par Matteo Giovannetti (1322-1382), dans une des fresques de la chapelle Saint-Martial du palais des papes.










Innocent VI

Innocent VI par Andrea di Bonaiuto (actif entre 1340 et 1377), dans la chapelle des Espagnols de Santa Maria Novella à Florence. Ces fresques ont été commanditées par Simone Saltarelli, qui en fut le prieur avant de devenir procurateur général de l’ordre de Dominicains et archevêque de Pise. 

Urbain V


Tête du gisant du Pape Urbain V (1370), originaire de l’église des bénédictins de Saint-Martial, lieu dit aussi palais de la Reine Jeanne, déposée au musée du petit palais d’Avignon








Grégoire XI

Portrait de Grégoire XI par Girolamo di Benvenuto (1470–1525). Gigantesque peinture de l’arc triomphal de la chapelle de l’Ospedale Santa Maria della Scala à Sienne, montrant le départ du pape d’Avignon et son arrivée à Rome.  






Clément VII



Tête du gisant de Clément VII (origine église des Célestins), Musée de Petit Palais in Avignon








Benoît XIII


Rétable de Cinctorres (xve siècle) représentant l'apôtre Pierre sous les traits de Benoît XIII










Texte : J.P.Saltarelli - Illustrations : licence libre Commons

Plus sur le  le Vin et les papes avec les livres suivants 
A voir : ICI