dimanche 31 mai 2015

LES REMERCIEMENTS

Lors du vernissage de l’exposition, le  président de l’AEFO a tenu   à remercier tous ceux  qui ont participé à cette aventure qui dure depuis un an. En premier les Vignerons de Beaumes de Venise relayés aussitôt par le Conseil Général  qui en 2014 a assuré de son aide. Puis tous ceux qui  ont soutenu le projet , apportant leur conseils, aides , prêts de matériel et diffusion : Inter Rhône, l’Université du Vin, Iter Vitis,  l’ANEV ( Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin) , Winetourism média, et enfin France Bleu Vaucluse et Vaucluse Matin. Sans eux cette exposition n’existerait pas. Voilà pour les institutionnels



Quant aux personnes qui ont participé à l’aventure, outre le président des Vigenrons de Beaumes de venise, Claude Chabran, Jean–Pierre Saltarelli (photo dédicaçant son livre), journaliste honoraire et sa compagne photographe, Véronique Pagnier, qui  ont apporté toute la documentation et qui  ont permis d’éditer un livret  qui est une rareté dans le monde des livres sur le vin et les papes.  Ainsi que Sophie Bentin, docteur en histoire, spécialiste  des papes d’Avignon, qui a veillé avec rigueur à ce que tout soit compatible avec une démarche historique. Et aussi Max Pellegrin, Commandeur des Compagnons de St-jean de Valréas qui  a envoyé deux gardes  pontificaux  chargés de garder le clou de l' exposition : la tiare pontificale. C’est l’occasion de rappeler aussi à tous que le 23 juin prochain à Valréas on célébrera la Saint-Jean, une manifestation qui dure depuis 1405 , donc depuis le Moyen-âge.



Enfin et surtout  merci à Philippe Castellar, professeur honoraire, qui a confectionné de A à Z la tiare, symbole du pouvoir temporel et spirituel des papes ( et clou de l’exposition)  ainsi que la réplique des sceaux. Plus de 500 heures lui ont été nécessaires pour obtenir ce résultat .

LA VISITE DE L'EXPOSITION " LE VIN DES PONTIFES"


Cette exposition présente l’évolution et l’usage du vin au moyen-âge dans ce Sud (Comtat Venaissin, Avignon, Comté de Provence, Languedoc) sous le règne des 9 papes d’Avignon  (de 1309 à 1403). Elle peut être visitée à plusieurs vitesses, en zapping en regardant les images, photos et objets, en intéressé par l’histoire  en lisant le dépliant et les indications ou en passionné en se procurant le livre de Jean-Pierre Saltarelli «  le Vin des papes d’Avignon ». Elle est pour les vignerons une source importante d’informations pour leurs futures cuvées.


Elle est enfin, pour nous,  l’occasion de rendre vivante l’histoire des pontifes à Avignon et de souligner leur contribution importante au développement de la viticulture et à la renommée des vins du Vaucluse, eux qui avaient bien compris le message de l’Ecclésiaste :

« bonum vinum laetificat cor hominis »
(le bon vin réjouit le cœur de l'homme)


POUR VOIR LE FILM  : ICI




LES LIVRES SUR LE VIN ET LES PAPES

 Sur le lieu de  l'exposition  le livre "Les vins des papes d'Avignon"  pour les férus d'histoire et de vin est en vente  au prix de 10 euros.


On peut aussi se procurer : 
"Avignon au temps des papes"  - Collection Les patrimoines - Editions le Dauphiné au prix de 7,90 euros - dans la limite des stocks disponibles.




On peut aussi commander par correspondance ces deux livres au Prix de 12,50 euro "le Vin des papes" et 10,40  euro "Avignon au temps des papes"    à :


  AEFO - 18, rue du Berteuil - 84600 VALREAS -  chèque à l'ordre d'A.E.F.O.

aoefoenotourisme@gmail.com

En cas de commande des deux ouvrages au prix de 22,90 euros un cadeau sera offert: le "De Vinis"  - écrit par Arnaud de Villeneuve (1310 - ?)  - Edition :  Blanc Communication


  Offre limitée dans le temps et en nombre.


          



samedi 30 mai 2015

LE FILM DE L'EXPOSITION

L'exposition est ouverte. Le vernissage a été rehaussé par la venue de responsables vinicoles du département intéressés par l'exposition et qui la feront venir à leur tour dans leur commune... et ce jusqu'en 2017.
Les vauclusiens où qu'ils soient pourront donc la voir. Pour les touristes et vacanciers, c'est maintenant et jusqu'au 6 séptembre à Balma Venitia à Beaumes de Venise...Entrée libre *.

voir un aperçu sur un petit film ICI


  Cette exposition présente l’évolution et l’usage du vin au moyen-âge dans ce Sud (Comtat Venaissin, Avignon, Comté de Provence, Languedoc) sous le règne des 9 papes d’Avignon  (de 1309 à 1403).  Elle peut être visitée à plusieurs vitesses, en zapping en regardant les images, photos et objets, en intéressé par l’histoire  en lisant le dépliant et les indications ou en passionné en se procurant le livre de Jean-Pierre Saltarelli «  le Vin des papes d’Avignon ». Elle est pour les vignerons une source importante d’informations pour leurs futures cuvées.

Elle est enfin l’occasion de rendre vivante l’histoire des pontifes à Avignon et de souligner leur contribution importante au développement de la viticulture et à la renommée des vins du Vaucluse, eux qui avaient bien compris le message de l’Ecclésiaste :


« bonum vinum laetificat cor hominis »
(le bon vin réjouit le cœur de l'homme)


Photos du Vernissage : le clou de l'exposition a été dévoilé....les premiers visiteurs étaient japonnais....


vendredi 29 mai 2015

EXPOSITION JOUR J

C'est aujourd'hui qu' a lieu le vernissage de l'exposition "Le vin des pontifes d'Avignon". Les visiteurs du nouveau caveau de Balma Venitia auront le privilège de la voir avant d'autres dans la région et ce jusqu'en 2017.



Ce soir donc sera dévoilé ce qui  constituera , à n'en pas douter , le clou de l'exposition : la tiare pontificale - grandeur nature , reproduction réalisée par Philippe Castelllar , professeur honoraire du lycée professionnel de Valréas qui s'est inspiré de celle de Jean XXII, le pape qui acheta Valréas en 1317.

Photos : reproduction  de la Tiare. Le pape Jean XXII


mardi 26 mai 2015

PONTIFE D'AVIGNON : ANTI-PAPE BENOIT XIII

D’origine catalane, Pedro de Luna, fut un grand amateur du vin muscat de Claira, paroisse située sur le terroir de Rivesaltes. En 1395, il reçut à Avignon les ducs d’Orléans, de Berri et de Bourgogne qui venaient dans l’intention de mettre fin au schisme. Pour faciliter les transactions, Philippe le Hardi fit descendre par le Rhône neuf queues de vin de Volnay. Mais lors de sa dégustation, ce vin révéla « une aspreté horrible». Ce fut en cette occasion que le duc de Bourgogne publia le fameux décret interdisant « l’infâme gamay » dans tous ses vignobles. Quand Benoît XIII s’installa à Peniscola, pour se procurer des liquidités, la Révérende Chambre Apostolique (ministère des finances) d’Avignon fit alors vendre, en 1414 des muscadières, dont celle de Beaumes -de-Venise.


La suite ? dans " les vins des papes d'Avignon " ...

http://levindespapes.blogspot.fr/2015/05/les-livres-sur-le-vin-et-les-papes.html


( On the Catalan origin, Pedro de Luna, was a great lover of muscat wine Claira, parish near Rivesaltes. In 1395, the Dukes of Orleans, Berri and Burgundy had the intention to end the schism. To facilitate transactions, Philip the Bold sent nine Volnay wine tails. But during its tasting, this wine revealed "an horrible tartness" It was on this occasion that the Duke of Burgundy published the famous decree prohibiting "l’infâme gamay" in all its vineyards. Reverend Apostolic Chamber sale in 1414 some “muscadières” including that of Beaumes-de- Venise)

PONTIFE D'AVIGNON : ANTI-PAPE CLEMENT VII

On appelle les derniers papes d'Avignon ( Clément VII et benoît XIII) les anti-papes, car en même temps à Rome un autre pape avait été élu ( grand schisme). 
Durant tout son pontificat, Robert de Genève, fut en butte à Raymond de Turenne qui le menaça d’un siège dans sa résidence de Châteauneuf-du-Pape. À Apt, en 1379, pour éviter toute surproduction de vin, une ordonnance interdit de planter de nouvelles vignes pendant 20 ans. En 1382, il fut interdit de faire de la piquette pour la vendre . Clément VII eut une particulière affection pour le vin de Châteauneuf au point qu’en 1390, il condamna un vigneron qui n’était pas en état de lui fournir vingt-deux saumées de vin muscat à lui procurer, aux prochaines vendanges, le double en vin claret. De 1385 à 1387, il fit replanter les vignes du « clos des papes » qui existe toujours (famille Avril).....


La suite ? dans " les vins des papes d'Avignon " ...

http://levindespapes.blogspot.fr/2015/05/les-livres-sur-le-vin-et-les-papes.html


(During his pontificate, Robert of Geneva, was in conflict with Raymond de Turenne who threatened to besiege his home in Châteauneuf-du-Pape. In Apt, in 1379, to avoid overproduction of wine, a decree prohibited planting new vineyards for 20 years. Clement VII had such a special affection for the Châteauneuf wine that in 1390, he condemned a winemaker who was unable to provide him with twenty-two “saumées” (barrels) of Muscat to supply the double quantity of claret wine at the next harvest. From 1385 to 1387, he replanted the enclosed vineyards of the "Clos des Papes." )

vendredi 22 mai 2015

PONTIFE D'AVIGNON : GRÉGOIRE XI


Dernier Pape d’Avignon, Pierre Roger de Beaufort, était le neveu de Clément VI et originaire lui aussi du Limousin. Après 6 ans à Avignon il retournera à Rome en 1376. Avec lui s’achève le règne des "vrais" papes avignonnais. Grégoire XI resta fidèle aux muscats de Beaumes-de-Venise , Velorgues (hameau de l’Isle sur la Sorgue) et Carpentras dans le Comtat Venaissin et continua à commander des vins d’Apt, de Saint-Gilles et de la Côte du Rhône (Laudun, Bagnols-sur- Cèze). Lors de son retour à Rome « …. à la veille du départ, on s’occupa tant d’assurer le service de la bouteillerie durant le voyage, que de garnir, en prévision de l’arrivée, les caves du Vatican. ». Son décès rapide, à la suite d’une crise de gravelle, fut à l’origine du Grand Schisme d’Occident.  




La suite ? dans " les vins des papes d'Avignon " ...


http://levindespapes.blogspot.fr/2015/05/les-livres-sur-le-vin-et-les-papes.html


(Last Pope of Avignon, Pierre Roger de Beaufort was the nephew of Clément VI and was born also in the Limousin . He will return to Rome in 1376. With him ended the reign of the “true” Avignon popes. Its rapid death, following a gravel crisis is the origin of Great Western Schism)

mercredi 20 mai 2015

PONTIFE D'AVIGNON : URBAIN V (1362 - 1370)

Dès son élection,  Guillaume de Grimoard afficha clairement son intention de ramener la papauté à Rome. Pour préparer les cardinaux à ce retour, il menaça d’excommunication l’abbé de Cîteaux, si celui-ci continuait à faire parvenir du Clos Vougeot à Avignon. Il fit créer le « Jardin Urbain V », jouxtant le palais des papes, il y fit planter  des vignes. Puis, il donna une nouvelle impulsion au vignoble de Châteauneuf en ordonnant qu’y fut planté du raisin muscat. Après son retour à Rome, le pape continua à commander   des vins de Beaune et de Saint-Gilles (qui devait sa célébrité à un seul cépage, le mourvèdre, dit d’ailleurs « plant de Saint-Gilles ». Ayant tenté infructueusement de faire retourner la papauté à Rome, lassé par les querelles continuelles qui y régnaient, Urbain V revint à Avignon, et put assister, avant de mourir, à ses dernières vendanges à Châteauneuf.


La suite ? dans " les vins des papes d'Avignon " ...

http://levindespapes.blogspot.fr/2015/05/les-livres-sur-le-vin-et-les-papes.html


(When Guillaume de Grimoard, had the Urban V Garden designed next to the Papal Palace, he had vines planted in it. Then he gave a new impetus to the vineyard of Châteauneuf by ordering that it was planted in Muscat variety. Having tried unsuccessfully to return the papacy to Rome, Urban V went back to Avignon, and was able to attend his last harvest in Châteauneuf just before dying).




L'AFFICHE DE L'EXPOSITION

A 10 jours du Vernissage la communication se met en place..flyer, dépliant, affiche tout est prêt !

vendredi 15 mai 2015

PONTIFE D'AVIGNON : INNOCENT VI (1352 - 1362)

Innocent VI (1352 – 1362)

À peine couronné pape, Etienne Aubert changea la date d’une procession, fixée au 21 juillet,  pour la mettre au 1er mai afin de protéger, lors du pèlerinage de sainte Praxède, les vignes de Montfavet, aux portes d'Avignon. Ce pontife apprécia fort le Châteauneuf autant blanc que rouge. On sait qu’en 1360, il fit venir de ce vignoble pontifical du vin blanc puis un an plus tard du vin vermeil. Aux vins de ses prédécesseurs, il ajouta ceux de Pont-Saint-Esprit, Bellegarde, Rochefort-du-Gard, Villeneuve-lès-Avignon et Tavel (« Prieuré de Montézargues »).

À Apt, une production de vin de qualité se développa dans la foulée des bons vins pontificaux de Séoule. Pour l’encourager le conseil de ville créa la charge des inspecteurs du vin (regardatores vini) et  fit contrôler les vins vendus dans les tavernes. Ce fut sous son pontificat que les vins de Saint-Pourçain disparurent de la table pontificale.

La suite ? dans " les vins des papes d'Avignon " Jean-Pierre Saltarelli - AEFO Editions - par souscription - 10 euros franco de port avant le  30 mai 2015. 
A COMMANDER : AEFO - 18, rue du Berteuil - 84600 VALREAS 


Etienne Aubert greatly appreciated Châteauneuf white wines as well as reds. We know that in 1360 he sent for white wine and then a year later for the ruby-coloured wine from this papal vineyard. To the wines of his predecessors, he added those from Pont-Saint-Esprit, Bellegarde, Rochefort-du-Gard, Villeneuve-lès-Avignon and Tavel (Montézargues Priory). To defend Avignon, he built the current city walls in 1357. The following year, in 1358, a tax was established on wine to finance the building. The project was completed in 1377. In Apt, quality wine was produced following the tradition of the excellent papal wine of Séoule. It was during his pontificate that the wines from Saint-Pourçain disappeared from the papal table. 


mardi 12 mai 2015

TOUT SAVOIR SUR LE VIN DES PAPES D'AVIGNON

Le livre" les vins des papes d'Avignon " Jean-Pierre Saltarelli - AEFO Editions est paru. Ce livre répond à une question importante  qui n’avait, jusqu’à ce jour, pas connu de réponse : qu’ont fait les papes d’Avignon pour le développement de la vigne et du vin en Vaucluse ? Et celle-ci en engendre bien d’autres telles : de quelle couleur était le vin le plus consommé au moyen-âge ? Quelles étaient les  techniques de culture  de la vigne dans le Comtat Venaissin ? Quels étaient les 4 usages principaux du vin au Moyen-âge ? De combien de litres par jour était  la consommation et quels vins  étaient servis à la Cour des papes ? Quel fut le premier pape qui fit planter un vignoble à Châteauneuf ? A quoi servait l’impôt sur le vin  instauré par Innocent VI ? Qu’a vendu le pape Benoit XIII pour se procurer des liquidités ? On doit à Jean-Pierre Saltarelli, journaliste spécialiste du vin de nous faire découvrir ce rôle économique  prépondérant qu’ont eu les papes d’Avignon durant cette période de 1309 à 1403 et de nous livrer un éclairage jamais publié à ce jour. L' association A.E.F.O est fière d’avoir contribué à l’édition de cette enquête menée avec la rigueur qui s’impose. Tout n’est peut-être pas encore connu sur cette période, mais tout ce qui est connu est vrai !
La suite ? dans " les vins des papes d'Avignon " Jean-Pierre Saltarelli - AEFO Editions - par souscription - 10 euros franco de port avant fin mai 2015. 
A COMMANDER : AEFO - 18, rue du Berteuil - 84600 VALREAS 
Puis en Vente à partir du 30 mai à l'exposition "Les Vins des Pontifes d'Avignon" à Balma Venitia - Entrée Libre -

Photo : Jean-pierre Saltarelli et Jean-Marie Desbois ( Editions Généprovence), concepteur du livre.

PONTIFE D'AVIGNON : CLÉMENT VI (1342-1352)

Pour les festivités de son couronnement Pierre Roger de Beaufort, fit venir du vin muscat du Languedoc (Lunel, Mauguio) et de Provence (Toulon, La Ciotat, et les Quatre-Tours, près de Mirabeau), ainsi que des vins de Beaune et de Saint-Pourçain. Le cépage muscat existait déjà à Beaumesde-Venise, ses vins étaient peu connus car uniquement réservés aux caves de la Cour pontificale. Les cisterciens bourguignons subdivisèrent le Clos-Vougeot en trois climats afin de sélectionner la « cuvée du pape ». Derrière le nouveau palais des papes il fit aménager le « Jardin Clément VI » et ses vignes. Sous son pontificat est répertorié le premier terroir connu de Châteauneuf- du- Pape (de nos jours « Bois de la Vieille »). Il acheta Visan au Dauphin Humbert II . Il mourut de la goutte saturnique déclenchée par une trop grande absorption de vins édulcorés aux sels de plomb....


La suite ? dans " les vins des papes d'Avignon " Jean-Pierre Saltarelli - AEFO Editions - par souscription - 10 euros franco de port avant le 30 mai 2015. 
A COMMANDER : AEFO - 18, rue du Berteuil - 84600 VALREAS 


For the celebration of his coronation, Pierre Roger de Beaufort ordered Muscat wine from Languedoc (Lunel, Mauguio) and Provence (Toulon, La Ciotat, and the Four Towers, near Mirabeau), and wines from Beaune, Saint-Pourçain. The Muscat variety already existed in Beaumes-de-Venise. The Burgundy Cistercians divided the Clos Vougeot into three climates to select the "Papal vintage". He created the Clement VI garden and its vineyard behind the new Papal Palace. Under his pontificate we find the first reference to a Châteauneuf-du-Pape “terroir”, nowadays named "Bois de la Vieille". Clement VI bought Visan from the Dauphin Humbert II.


mercredi 6 mai 2015

PONTIFE D'AVIGNON : BENOIT XII (1334 -1342)


Benoît XII (Jacques Fournier) entreprit la construction du palais des papes d'Avignon dominé par la tour "du Trouillas" ( pressoir). Cette tour abritait le pressoir banal des évêques d’Avignon et servait à élaborer les vins issus des dîmes des vignobles de l’état pontifical d’Avignon. Ceux extra muros de Bédarrides, Châteauneuf , Entraigues, le Pontet, Morières-lès-Avignon, Pont de Sorgues et Vedène, et dans Avignon (intra muros), ceux des couvents  des religieux. Homme austère et sévère, il garnit aussi sa table des vins de la rive droite du Rhône (Saint-Gilles, Nîmes, Beaucaire, Roquemaure, Saint-Laurent-des-Arbres). Pétrarque – qui ne l’aimait pas – le définit comme un «invétéré» et, dépité, se retira à la fontaine de Vaucluse...

Photo : Benoît XII


La suite ? dans " les vins des papes d'Avignon " ...


http://levindespapes.blogspot.fr/2015/05/les-livres-sur-le-vin-et-les-papes.html


Jacques Fournier undertook the construction of the Papal Palace in Avignon, dominated by the "Tower of Trouillas." This tower housed the communal winepress belonging to the bishops of Avignon and was used to develop the wines from the tithes raised from the vineyards of the papal state of Avignon; it also originated from the extramural towns of Bédarrides, Châteauneuf, Entraigues, Le Pontet, Morières-lès-Avignon, Sorgues, Vedène and, within the city, from religious convents.  A stern and austere man, Jacques Fournier also supplied his guests with wines from the right bank of the Rhone (Saint-Gilles, Nimes, Beaucaire, Roquemaure, Saint-Laurent-des-Arbres). Petrarch - who did not appreciate him - depicted him as an "inveterate drinker" and, disheartened, withdrew to the Fontaine-de-Vaucluse.